Le couple et consommation par catégories sociales

La consommation, nous conditionne-t-elle?

En Couple ou mono parent ou encore célibataire, ce qui caractérise la consommation.  les comportements, les tendances quelles sont les signes et appartenances qui se dessinent?

couple son mode de vie son comportement de consommateur est il influencé par son conjoint ?
couple ou individuel le comportement de consommateur est il différent ?

Les effets de mode, sont ils lié à la consommation ou l’inverse?

Toujours est il que la consommation semble se généraliser, s’homogénéiser dans une ambiance « collective ». Il suffit de prospecter sur le net, à la recherche d’un produit de consommation. Alors nous comprenons bien les invites qui vous redirigent sur les achats des consommateurs précédents. Ceci pour vous indiquer qu’ils ont choisi « également » tel autre produit. A priori, bien souvent ceux ci n’ayant aucun avantage complémentaire, ni constituant pas  un accessoire astucieux?
Ainsi donc, la tendance est elle meilleure conseillère que son propre jugement ?

Ou serait elle simplement un marqueur social au travail, au sport, dans la rue etc.

Cette marche ressemble-t-elle aux moutons de Panurge

Les réseaux sociaux ont anticipé ces mouvements, ces élans entre amis. Ainsi, les comportements des consommateurs sont téléguidés, dans une sorte de pseudo-compétition . Chaque tranche de population, se distingue ou se fond, unique ou comparable?
Les budgets, ne sont pas extensibles malgré tout, ce qui explique le rapprochement et les disparités entre les classes sociales. Les produits alimentaires de premières nécessité sont un facteur déterminant dans le moral des français. Aussi, ce poste est peu sensible à la mode saisonnière.

Les loisirs

Le secteur des loisirs se répartit assez équitablement. D’ailleurs les CSP consomment de manière quasi égalitaires avec des avantages sociaux en fonction des revenus en provenance des comités d’entreprises.

En revanche, les prestations laissent apparaître de fortes variations. En fait, les locations saisonnières en sont l’exemple, le camping comparé aux locations de chalets et mobilhomes pour les plus aisés.

Les achats de voitures

On ne voit pas d’écarts sensibles considérant le taux de possession des voitures ou des réfrigérateurs, seulement le niveau de qualité diffère.
A contrario, le taux de possession des ordinateurs est plus important chez les cadres (on s’en doute) à hauteur de quelque 90% contre 60% pour les salariés. Les besoins déterminent encore le taux de consommation.
De même il est inutile de rechercher les clivages existants dans les pratiques culturelles ou sportives sélectives entre les couches de populations, les revenus justifient les taux de consommation.

Comportement et mode

A l’évidence la consommation marque une appartenance sociale. les effets, d’imitation ou de démonstration tant le statut social élitiste renforce l’identité sociale. Le choix de l’école, le choix des activités sportives des enfants, portent l’image de la famille. La construction immobilière classe le couple parmi les propriétaires. Les vêtements, les bijoux, seront ostentatoires à l’intérieur d’une même « caste ».
La consommation donc est un marqueur social, mais aussi un baromètre du moral des français, parmi les idéaux du bien vivre ensemble