Les banques plus souples

quelle banque prete le plus facilement pour l'immobilier;  pret immobilier refusé pour decouvert;  pret immobilier accepté avec decouvert; credit immobilier avec courtier;  banque spécialisée credit immobilier;  comment etre sur d'avoir un credit immobilier;  refus pret immobilier motif;  banque les mieux placées pour un pret immobilier;

Crédit : Les banques plus souples au crédit

Les chiffres de la Banque de France sont tombés pour le troisième trimestre 2018. On peut discerné les prémices de ce que Décembre prolonge maintenant. Les crédits à la consommation sont en croissance soutenue. Plus 5.9% c’ est positif et marque un volume en net hausse.

En effet, de Mars 2017 avec 162,2 milliards d’euros à Mars 2018 la progression est de 8.7 milliards. Ensuite de Mars 2018 à Sept 2018 d’euros le chiffre grimpe à 176,1 milliards d’euros.

Un signe de faiblesse, en considérant les comptes ordinaires débiteurs qui sont passés de 8 milliards en septembre 2017 à 8.2 milliards en septembre 2018.

Dans le même mouvement les crédits renouvelables passent de 18.7 milliards à 19 milliards. Les crédits bails s’envolent comme une découverte pour le financement des voitures. Mais peut on le craindre comme une facilité plus chère que le crédit amortissable. Cela montre que le pouvoir d’achat marque le pas.  La volonté de consommer persiste en choisissant le credit bail.

Les banques moins exigeantes

Obtenir un crédit n’est pas plus difficile aujourd’hui. Les profils d’emprunteurs sont examinés avec plus de soins, certainement. La production de justificatifs reste bien réel, les relevés de compte, les crédits immobiliers en cours , le taux d’ endettement sont incontournables.

Le loyer actuel de l’argent est au plus bas. Le prêt immobilier est devenu long terme passant de 20 ans à 25 ans voire 30 ans. L’ apport personnel est souhaitable, mais n’est plus un casus-belli pour présenter la demande de crédit. Les prêts à la consommation peut constituer l’apport personnel à titre vraiment exceptionnel. Cela s’entend lorsque le dossier de crédit immobilier comporte une partie en apport personnel.

L’assouplissement des décisions de crédit est ponctuel autant dans le moment concerné que le cas traité, semble t il ?

Les banques prêtent suivant un objectif précis, les primo accédants par exemple ne seront traités de la meme manière qu’un client cherchant à obtenir le meilleur financement d’une banque à l’autre.

Le rôle du courtier en crédit

Le recours au courtier crée un réseau de clientèle sériée pour la banque partenaire. Les relations entre les banques et les courtiers s’inscrivent dans la durée. La clientèle recherchée est d’abord canalisée par le courtier. Il  saura d’avance si tel ou tel dossier serait plus facilement finançable ici ou ailleurs.

En revanche, un avis en provenance de la Banque de France apporte des remarques. Ce qui laissent à craindre que le pouvoir d’achat des français est surévalué.

De ces faits, la Banque de France souligne dans son étude d’évaluation des risques du système financier français. Les banques notamment acceptent plus facilement le financement en contre partie d’un accroissement du taux d’endettement. Le taux s’élève à  30%.

L’ACPR fait la même remarque, apportant une précision toutefois. La France  se rapproche des années 2009 alors que le taux d’endettement atteignait 32%.

Semble t il qu’en 2018, un quart des français souscrivaient un prêt qui absorbait 35% des revenus .

Situation des emprunteurs en 2018

La tendance est à l‘allongement de l’endettement depuis 2015 . Sans tenir compte des prêts immobiliers souscrits qui n’atteindront jamais la dernière mensualité du tableau d’amortissement. c’est à dire des prêts qui seront remboursés par anticipation pour multiples raisons, telles que divorce ou aléas de la vie en général .

La moyenne de la durée des crédits immobiliers s’établit selon la Banque de France à 20 ans et 5 mois en Août dernier. La situation était de 18 ans et 9 mois à la fin du 3è trimestre 2014.

Nous retrouvons nos jugements précités sur le repli du pouvoir d’achat des français qui devient de plus en plus visible.

A ce sujet le Crédit logement rapporte les mêmes indices : un taux d’endettement en hausse. De plus, il est souvent accompagné d’un allongement de la durée du crédit.

La Banque de France observe et rassure

La particularité de la France se valorise par sa résistance à n’avoir pas céder trop tôt au dispositif Bâle IV. Celui ci  préconisait fortement d’adopter le financement de l’immobilier en crédit immobilier à taux variables, indexables, ou modulables.

Cette alternative existe toujours, mais si elle préserve les établissements de crédits. Du reste, ce principe limite à distribuer le crédit sans suivre la vie des emprunteurs. Il n’en sera pas  de même pour les emprunteurs qui connaîtront les difficultés liées au pouvoir d’achat.

Décidément ce pouvoir d’achat est en France un vrai problème sociétal. Depuis les matraquages fiscaux les emprunteurs français sont pris en étaux.  Le cours de la vie augmente de manière  supérieure à l’inflation INSEE.  La revalorisation salariale est  liée à la croissance.

Heureusement en France les prêts immobiliers sont en grande majorité délivrés à taux fixe, ce qui permet de voir venir, même si tout n’est pas réglé pour autant.