immobilier : hausse des prix dans les villes

Immobilier : la parole aux français

Dans un sondage récent on pouvait lire que les français interrogés, affirmaient chercher dans leur projet immobilier, à 24% d’entre eux vouloir un jardin.

Une clientèle existante 22% veut s’agrandir c’est à dire obtenir une plus grande surface, pour répondre aux besoins de la famille.

16% d’entre eux souhaite avant tout être au calme, soit en fuyant l’hyper centre, soit en s’éloignant du périphérique.

D’aucuns pour 11% cherche le service des transports à la porte du domicile, sans oublier les commodités offertes par les commerces.

Seulement 8% Pense qu’il serait préférable de se rapprocher du lieu de l’entreprise.

immobilier : volume des ventes en baisse

Dans le domaine de l’immobilier locatif neuf, les estimations immobilières hors frais de notaire, on note un repli de plus de 10% de baisse par rapport à 2017. Signe plus positif en ce qui concerne les acquisitions de neuf en résidentiel, la hausse en année glissante de près de 6%.

Ambiance en région Parisienne

Les excès de prix de l’immobilier sont localisés intra muros. Les estimations de prix du mètre carré dépasse les 10.000€ . Mais aussi surprenant que l’on peut le lire, les Parisiens « perdent »mois de mètres carrés que les Français.

Les investisseurs passe de l’autre côté du périphérique. Il paraîtrait que cette limite franchie permettrait de gagner une pièce supplémentaire dans l’appartement.

Toutes les catégories en profitent, même les primo accédants, semble t il, mieux les investisseurs qui réutilisent la vente d’un bien s’achètent des maisons avec jardins explique un courtier situé à proximité.

La mixité est à l’œuvre, il n’y a pas si longtemps encore ces zones étaient ouvrières d’usine ou agricole, les arrivants vont redynamiser les écoles et les infrastructures présentes ou à venir.

D’autant que ces villes disposent du métro pour la plupart. Calme, verdure une entité ancienne qui se renouvelle, reste à ne pas tarder.

Ile de France

Ainsi du côté de Bagnolet, Pontoise, Clamart par exemple, on trouve des ventes en immobilier neuf autour de 5.500€/M2. L’effet du grand Paris bat son plein.Blanc Mesnil, Bagneux, Massy, Créteil,Villejuif, Saint Denis , se développe dans l’attente des liaisons créé par les nouveaux réseaux de transport.

immobilier: les principales villes de France

Bordeaux à 4000€ le mètre carré affiche une hausse de 3.5%.

Lyon dépasse les 4.200€ en hausse de 4%.

Marseille reste inférieur à 4.000€ et n’atteind que 2.2%.

Toulouse profite de son dynamisme et du taux de remplissage surfait à Bordeaux. Le mètre carré avoisine les 3.700€ en progrèssion de 4.4%.

Lille affiche 3.400€ pour 3.2% par rapport à l’an dernier.

Quels sont les chiffres  du troisième trimestre ?